Retour
Presse spécialisée
L'hypothèque-investissement

Accueil --> Presse --> Lu pour vous --> Financement

L'hypothèque-investissement

Y. Evenepoel et R. Vanparys écrivaient dans le Budget & Droits n° 153 un article traitant de la possibilité de rembourser un crédit hypothécaire en passant par un fonds de placement.

Le principe de cette formule consiste à emprunter une somme d'argent en vue d'acquérir ou de faire construire un logement tout en ne remboursant que les intérêts durant toute la durée de l'emprunt. Parallèlement, vous investissez périodiquement une certaine somme d'argent dans un fonds de placement. La somme ainsi placée devrait alors vous rapportez un intérêt suffisant pour qu'à la fin de votre période de remboursement, vous puissiez rembourser en une seule fois le montant total du capital emprunté.

L'avantage d'une telle formule est double : d'une part vous ne payez que les intérêts durant toute la durée du prêt et conservez un pouvoir d'achat durant toute cette période, d'autre part, mais à condition que le rendement du fonds soit largement supérieur au taux d'intérêt hypothécaire, vous pouvez rembourser le crédit avant échéance et encore conserver un capital suffisant.

Evidemment, vous l'aurez compris, ce type d'opération réclame de la part de l'emprunteur-investisseur qu'il soit parfaitement renseigné sur l'évolution des marchés financiers et sur les techniques d'investissement boursier.

Si le rendement du fonds n'a pas été suffisant pour rembourser intégralement le capital emprunté à échéance, l'emprunteur a le choix entre mettre la main au portefeuille et rembourser le solde sur ses fonds propres ou demander la rallonge de son emprunt soit en durée (max. 30 ans) soit en capital (à concurrence du capital restant dû).

Il est recommandé de recourir à un taux hypothécaire fixe car la variabilité à la hausse du taux d'intérêt pourrait mettre en péril toute l'opération en raison de l'obligation corollaire du fonds d'octroyer un rendement beaucoup élevé encore.

Le taux de projection est le rendement attendu de la part du fonds pour qu'il permette le remboursement intégral du capital en fin de crédit. En fonction des taux d'intérêt actuels, un rendement annuel de 7 à 10 % suffit pour parvenir à ses fins.

L'article compare utilement un prêt hypothécaire classique et une hypothèque-investissement du point de vue de leur rendement et fournit une multitude de conseils pratiques ainsi que des exemples.