Virtual Home

Expériences partagées - Cas vécus
Matériaux de construction

Accueil --> Construction --> Cas Vécus --> Bâtiment

Vous lirez sur cette page des situations de litige vécues
par certains d'entre vous ainsi que la solution qui a été,
ou qui aurait dû être apportée.

N'hésitez pas à nous en faire connaître d'autres en cliquant ici


Est-il possible de percer les murs dans une maison de type préfabriqué ?

Résumé des faits :

Nous sommes sur le point d'acquérir une maison de type préfabriqué de 1989 mais nous voudrions pouvoir agrandir certaines pièces en perçant les murs.
 Est-ce possible avec ce type de maison ?

Réponse de notre expert :

La première réponse est simple. A l'heure actuelle, tout est virtuellement possible avec les moyens TECHNIQUES dont nous disposons (machines, matériaux, calculs, ...). Il n'y a donc pas de problème pour percer des murs MAIS il faut trouver les bonnes solutions, et pour ce faire, répondre à quelques questions préliminaires.

1.- Quelle est la fonction constructive de ce "mur" :

Une simple séparation entre pièces ? soit un mur ne participant pas à la structure portante de l'immeuble (une cloison ?), Un mur de structure ? soit un mur supportant le plancher de l'étage ... la toiture ... Un mur de contreventement ? c'est à dire un mur raidissant (perpendiculaire à) un autre mur (façade, mur portant, ...) Pensez aux chateaux de cartes que vous construisiez ... une carte placée verticalement sur sa tranche ne tient pas debout. ... Une seconde carte placée verticalement et "posée" contre la première autorise aux deux de se tenir "debout" ... et ainsi de suite.

2.- De quoi ce mur est'il constitué ?

Maçonnerie traditionnelle (briques, blocs, ...) ? ossature bois type "canadien" ? ossature bois "masive" ? poteaux porteurs et poutres avec remplissage ? Je ne connais pas le mode constructif utilisé par JUMATT. Il s'agit d'un système constructif et d'un "nom" qui existe depuis pas mal d'années mais il ne figure pas dans les revues professionnelles et de "vulgarisation" en ma possesion.

3.- Quels seront les reports de charges ?

Un mur porteur reçoit sur toute sa longueur une certaine charge (planchers supérieurs, couverture, murs d'étage, ...). Quand vous le percez, la charge supérieure ne change pas mais doit être reprise par des portions de mur plus étroites. Les matériaux constituifs du mur percé sont'ils capables de supporter cette nouvelle charge ?

En conclusion :

  • Percer un mur est toujours possible.
  • Toutefois, vous comprenez facilement que, faute de connaître la constitution exacte du (ou des) murs et des charges qu'il supporte, il est difficile de dire dans quelle proportion on peut "ouvrir" un mur.

Conseils :

- Vu l'âge récent du bâtiment (89) demandez au vendeur le dossier de construction (plans, cahier des charges, détails, etc ...). Tout constructeur récent qui a réalisé "l'oeuvre de sa vie" garde amoureusement ces documents.

- Ces documents vous seront de toute façon indispensables en cas d'achat (position de l'égouttage, système de fondation adopté, fosse septique oui / non, position des canalisations, etc...)

- Sollicitez la visite d'un expert, de préférence un architecte qui maitrise l'ensemble du processus de construction (conception et technique). Au vu de ces documents, des renseignements qu'il glanera sur place et de vos besoins, il pourra aisément vous dire les possibilités de percement ainsi que les conséquences d'ordre technique (et donc financier) que l'opération va entraîner.

- Un avis peut aussi être donné sans voir le bâtiment, si les documents et renseignements écrits sont complets.

- Si le vendeur vous dit qu'il ne possède pas (ou plus) ces documents/renseignements, je vous conseillerais d'avoir un oeil d'autant plus critique. Il deviendra alors indispensable de vous faire assister par un expert-conseil indépendant.

- Pour ce qui concerne les plans, ils devraient normalement encore se trouver au service de l'aménagement du territoire de la commune. Vous ne pourrez pas les emporter mais vous pouvez les consulter, habituellement sur demande.

- En dernier lieu, et tenant compte que vous avez (en principe) une méconnaissance profonde du domaine de la construction, entourez vous des conseils éclairés d'un expert en la matière AVANT de signer le compromis d'achat.